Description des clans d'Utopia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Description des clans d'Utopia

Message par Le Superviseur le Lun 1 Juin 2009 - 15:44

Sommaire des clans d'Utopia


Les différentes classes dominantes d'Utopia

Les miliciens


Chef de la Milice : Friedrich Schwarzen

Description


Représentants de l'ordre et de l'autorité à Utopia, les miliciens en constituent l'autorité la plus élevée, voire supérieure à celle du Superviseur lui même. On en croise régulièrement dans les rues d'Utopia, de jour comme de nuit, et on évite toujours de les contrarier. Officiellement police privée d'Utopia, ils sont la preuve même que cette ville n'a d'idéal que le nom. Ils veillent à ce que la loi soit respectée en toute heure, supervisent l'entrée de nouveaux citoyens dans la ville, empêchent toute fuite d'information non souhaitée vers l'extérieur.

Ils sont le cauchemar de la presse "libre" et des humanistes qui ont fini par comprendre qu'Utopia n'était rien de plus qu'un gigantesque laboratoire. Entretenir des pensées contraires à l'étique locale peut vous attirer bien des ennuis, et manifester une quelconque pensée de doute sur l'apparente perfection d'Utopia peut entrainer leur intervention...

Prérogatives


Les Miliciens ont toute liberté quant à l'application de l'ordre, tant que les punitions et sanctions qu'ils appliquent n'entrainent pas la mort. Ils ont accès aux données personnelles de tout citoyen d'Utopia, et bien évidemment des esclaves. Ils ont aussi entre autres tâches de trouver des spécimens viables destinés à servir de cobayes aux scientifiques de la cité. Aucun Citoyen ne peut s'opposer à leurs actes.

Les miliciens sont placés sous l'entière autorité du chef de la Milice, qui n'a de comptes à rendre à personne, ou presque. Personne d'autre ne peut donner de tâche à un milicien, sauf autorisation.

Comment le devenir ?


Pour des raisons logiques de sécurité et d'efficacité, la plupart des miliciens sont choisis parmi les gens ayant fait de l'armée ou du moins exercé un métier dans la sécurité. Certains sont plus accès théorie que pratique, mais ils sont rares et sont généralement formés à faire face à toute situation.

Les miliciens sont supposés être dotés d'un certain sang froid, d'une volonté d'acier, voire carrément ambitieux et jaloux de leur position. On les préfère insensibles à la corruption, violents quand il le faut, afin de bien imprimer dans l'esprit des Citoyens que l'ordre est une des principales règles d'Utopia...


Les dresseurs


Description


Avant d'être vendus comme "compagnons" ou "aides" (autrement dit, comme esclaves) aux citoyens, les hybrides comme les condamnés nécessitent un dressage en bonne et due forme pour s'assurer qu'ils sauront correspondre aux désidératas de leurs futurs propriétaires. A Utopia, ce sont les dresseurs qui ont pour rôle d'inculquer les bonnes manières aux esclaves et de veiller à leur éducation.

Dans la mesure ou ces compagnons n'ont pas plus de droit que l'animal de compagnie lambda, voire bien moins encore, les dresseurs ont toute lattitude dans leurs méthodes de travail. Ils sont bien évidemment tenus d'éviter d'abîmer ces pauvres créatures, mais ils disposent de nombreux moyens de persuasion pour retirer toute dignité aux hybrides comme aux condamnés, imprimer dans leur cerveau le fait qu'ils ne sont destinés qu'à la plus pure des servitudes, leur apprendre à craindre et respecter leurs maîtres, voire à les aimer.

Ils disposent du matériel destiné à laver le cerveau des plus rétifs, à dresser ces animaux sauvages pour en faire de parfaits compagnons bien soumis ou, au contraire, bien vifs et distrayants. Bref, ils peuvent former tout un panel de créatures, de l'esclave soumis à tout à la compagne de jeux de votre enfant. Les plus doués des hybrides et condamnés peuvent même espérer un rang de garde du corps ou de tuteur, les moins intelligents, eux, apprendront à respecter le fouet et obéir aux ordres...

Prérogatives


Les dresseurs sont les seuls habilités à déterminé si un hybride ou un condamné peut quitter le centre de dressage pour être vendu. Certains travaillent à leur compte en ville, reprenant les esclaves abandonnés par leur maîtres ou ayant commis une erreur, et les dressent à d'autres tâches, d'autres travaillent directement sous l'autorité de l'entreprise Fantasy.

Les esclaves sont en particulier définis par le dresseur qui les a formés. Ceux qui sont dressés par un individu connu pour son talent seront les plus coûteux sur le marché, car les plus sophistiqués aux yeux des citoyens.

Comment le devenir ?


N'importe quel Citoyen disposant de la formation nécessaire peut se proposer comme dresseur. Il est recommandé d'avoir une bonne connaissance des animaux et des aptitudes physiques suffisantes pour s'imposer au milieu des esclaves. Les Dresseurs compatissants pour ces créatures dépourvues de droits ou de dignité sont évidemment très mal vus à Utopia... Leur travail est très apprécié de toute la population d'Utopia, après tout ils sont ceux qui donnent la dernière touche de finalisation à ces animaux de compagnie...


Les scientifiques


Description


Les scientifiques, et surtout le travail, sont la raison même d'exister d'Utopia. Venus du monde entier pour travailler dans ce laboratoire déguisé en ville idéale, ils ont pour tâche de créer des sous-humains parfaits, adaptés à la servitude, docile et pratiques, faciles à créer et à modeler. Ils n'ont aucun scrupule à braver la bioéthique, ils manipulent les gènes des jeunes enfants qui leur sont amenés par les miliciens, ou bien les fœtus de femmes ayant décidé d'avorter, ils utilisent tous les moyens possibles pour faire progresser la science, et tant pis si cela est contre la morale.

Prérogatives



Ils ont la possibilité de mener à bien toutes leurs expériences sur la génétique humaine, mais leurs travaux ne doivent pas sortir d'Utopia tant qu'ils n'ont pas été validés par les autorités et mécènes de la ville. Ils travaillent non seulement sur l'hybridation, mais aussi sur la conception de drogues susceptibles de soumettre la volonté des humains, et bien d'autres prouesses scientifiques encore.

Histoire de justifier leur présence à Utopia, et les fonds particulièrement importants qui leur sont alloués, ils ont cependant pour obligation de donner des résultats satisfaisants de leurs recherches à intervalles réguliers, et que ces recherches aient une application rentable pour les autorités de l'endroit. Les scientifiques incompétents ont tendance à finir à la place de leurs cobayes...

Comment le devenir ?


Tout scientifique de talent intéressé par Utopia et ses recherches sur un monde "parfait" est autorisé à y proposer sa candidature, pourvu qu'il ait un projet de recherche viable et cohérent. Une fois acceptés à Utopia, ils acceptent de garder le secret absolu sur la nature de leurs recherches... gare à ceux qui tenteraient de vendre le résultat de leurs travaux à un pays extérieur !

Les travaux entrepris par les scientifiques ne se limitent pas à la création d'hybrides, de soldats parfaits, ou d'esclaves, mais aussi à la recherche de la vie éternelle ou de toutes sortes de remèdes miracles... Autant dire qu'avant d'y arriver, il risque d'y avoir nombre de victimes à déplorer.


Les citoyens


Description


Tout individu souhaitant obtenir la citoyenneté Utopienne se doit d'être dans une santé parfaite, n'avoir aucun antécédent médical dans sa famille, aucune affectation héréditaire, bref, avoir un patrimoine biologique sans défaut. Cela limite donc les accès à cette ville Providence qui est par conséquent fréquentée par l'élite de la haute société, les riches, ou ceux disposant d'excellents contacts. Cependant, il existe des Citoyens d'extraction plus humble, sélectionné parmi les milliards d'habitants du globe pour leur patrimoine génétique exceptionnel. Ceux là s'estiment chanceux au départ, d'avoir pu intégrer une cité si prestidigieuse, mais déchantent parfois en devinant plus qu'ils ne découvrent la réalité qui se cache derrière cette utopie...

Prérogatives


Les Citoyens utopiens ont les droits basiques de tout citoyen habitant dans une ville des pays développés. Entre autres, le droit à l'éducation, le droit au travail, etc... En dehors des forces de polices, représentées par la Milice, et le métier de Dresseur, rigoureusement limité, ils peuvent obtenir n'importe quel travail en accord avec leur formation. Si l'on fait exception de la présence des Petstoys et des signes de richesse assez fréquents dans cette ville, de l'absence théorique de délinquance et autres aspects utopiques, cette ville ne diffère guère de ces grandes villes des pays riches, avec une population qui vit, travaille, s'agite, va dans les magasins, va à l'école, dans les bureaux, à la banque, à la boulangerie, au supermarché, au jardin public, etc...

Reste qu'il est formellement interdit de formuler la moindre complainte concernant le traitement donné aux Petstoys et autres esclaves humains et hybrides, ni de contester la façon d'agir de la Milice. Sans quoi... le prix à payer peut être terrible, et ce quel que soit le rang social dont on est originaire. Pour vivre au Paradis, il y a des concessions à faire, après tout... non ?

La possession d'un esclave humain ou hybride est réservée aux Citoyens majeurs (à savoir âgés de 21 ans et plus)

Les classes esclaves

Il est à noter que les condamnés comme les hybrides, s'ils échappent à la surveillance de leurs maîtres ou gardiens, peuvent rejoindre la résistance afin de lutter pour améliorer leurs conditions de vie, mais ils risquent en permanence d'être victimes des rafles des Miliciens dans les quartiers les plus obscurs d'Utopia. Ces rebelles subsistent tant bien que mal par la mendicité, le vol, les agressions ou bien la prostitution...

Les Hybrides


Description


Fruits des recherches qui ont cours à Utopia, ou de recherches plus anciennes, les hybrides sont des créatures au statut égal à celui d'un simple esclave, objet d'accompagnement destiné à servir et même à être jeté s'il n'est plus utile. Crées directement dans l'éprouvette, ou bien issues de manipulations génétiques sur des jeunes enfants humains, les hybrides, bien qu'humanoïdes, possèdent tous des traits d'origine animale, plus ou moins marqués selon leur année de création, selon le groupe de recherche qui les a créés, etc... En résultent des créatures possédant des caractéristiques animales (oreilles, queues, griffes, yeux spéciaux, petites ailes, et souvent un comportement animal pour accompagner) et d'une espérance de vie limitée. Il est bien rare qu'un hybride dépasse les 30 ans de vie...

Afin de bien ancrer en eux leur infériorité par rapport à leurs maîtres humains, leurs créateurs les conçoivent "incomplets" par principe. Ces malheureux hybrides naissent alors parfois aveugles, sourds ou muets, ou encore incapables de supporter une certaine fréquence sonore, une fréquence lumineuse, voire dépourvus de volontés ou incapables de mentir. L'idéal étant de faire d'eux des créatures qui dépendent des humains pour vivre, mais restent de fidèles petits esclaves capables de toutes sortes de tâches. Évidemment, ces handicaps ne sont pas toujours très efficaces.

Les hybrides n'ont aucun droit en propre, ils appartiennent soit au Dresseur responsable de leur éducation, soit à leur propriétaire officiel après qu'ils aient été vendus. Chaque hybride est marqué, doté d'un code barre accompagné d'une puce électronique insérée sous la peau, qui contient l'intégralité des informations les concernant : date de naissance, nom, degré d'hybridation, race, dresseur et propriétaire(s). Un hybride "abandonné" par ses maîtres est soit livré à lui même, soit revendu à un dresseur (généralement son dresseur d'origine) qui se chargera de lui trouver une autre tâche.

Classes d'hybrides


Il existe plusieurs catégories d'hybrides destinés à des tâches différentes. On les nomme usuellement Petstoys, Petsoldiers et Petsworkers.

Les PetsToys sont des hybrides de compagnie, généralement croisés avec des chats, des lapins et autres créatures "mignones" et soumises. Ils mettent en valeur leur maître, sont destinés à être jolis, polis, agréables et bien entendu présentables. S'ils ont une vie similaire à celle d'un chien de race choyé et protégé, ils finissent généralement revendus quand ils commencent à vieillir et à perdre de leur charme.

Les PetSoldiers sont destinés à servir de gardes du corps ou de chiens de chasse pour la milice. Croisés avec des loups, ours, canidés redoutables, ils sont pour la plupart puissants, mais souvent intellectuellement limités et surtout totalement incapables de désobéir à leur maître. Une fois qu'on leur a assigné un maître, ils n'en changent plus de toute leur vie à moins d'un nouveau dressage. Ils sont d'une fidélité à toute épreuve et n'éprouvent aucune compassion pour leurs compagnons qu'ils doivent parfois chasser.

Les PetsWorkers sont des assistants autant dans les travaux de force que dans les travaux intellectuels. Main d'oeuvre de qualité et bon marché, ils sont formés dans un domaine précis et, n'ayant aucun droit, ne reçoivent aucun salaire ni gratification particulière, hormis celle que leur propriétaire voudra bien leur donner. Ils peuvent aussi bien êtres tuteurs pour de jeunes enfants qu'assistants boulangers, et même laborantins auprès de Scientifiques un peu trop taquins...


Les Condamnés


Description


Venus des prisons du monde entier, ou encore "cueillis" au coeur d'Utopia pour un méfait ou un autre, les Condamnés sont tout comme les hybrides des esclaves de compagnie, forçats sélectionnés pour leur beauté esthétique et leur bonne santé. Si certains sont "modifiés" par les scientifiques une fois arrivés à Utopia, d'autres évitent les transformations physiques mais sont néanmoins eux aussi tatoués et munis d'une puce, comme les hybrides, voire drogués pour certains.

Traités comme des animaux, mais potentiellement plus complexes, ils suivent eux aussi une formation chez les Dresseurs et les drogues et ce traitement parviennent généralement à en faire de parfaits serviteurs mis à part quelques erreurs de calcul.

Par la suite, les condamnés peuvent se voir appliquer les mêmes distinctions que les hybrides, bien qu'ils présentent moins d'intérêt que ces demi animaux créés pour obéir. Raison pour laquelle ils finissent bien souvent cobayes au coeur de l'entreprise Fantasy...

avatar
Le Superviseur

Date d'inscription : 23/05/2009
Age : 33
Localisation : Non loin de vous

Jardin Secret
Petstoys/Maitre de: De personne, mais maître de vos âmes.
Orientation sexuelle: Indéfinie

http://utopia.forumocean.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum